pratiquer


pratiquer

pratiquer [ pratike ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1370; de 1. pratique
1Mettre en application (une prescription, une règle). observer. Pratiquer le respect de la différence. Pratiquer une religion.
Absolt Observer les pratiques de sa religion. « il ne pratiquait plus que par secousses, aux heures où la terreur de l'enfer le reprenait » (Zola).
2Mettre en action (une théorie, une méthode). appliquer. Adopter et pratiquer une méthode, une philosophie.
(1534) Cour. Exercer régulièrement (une activité). Pratiquer un métier, une profession. Connaître et pratiquer une technique, un art. Pratiquer régulièrement un sport. Pratiquer la natation. Pratiquer une langue : avoir l'occasion de l'utiliser. — Absolt Le docteur X ne pratique plus, n'exerce plus.
3Employer (un moyen, un procédé), avoir (une activité, un comportement), d'une manière habituelle. Pratiquer le chantage, l'usure. Pratiquer un genre de vie. « Avec Malherbe, la littérature française pratique la recherche du bien-dire » (Benda). Ce magasin pratique des prix élevés. Prix pratiqués par un établissement. Pronom. (pass.) « Si le garçon distribuait les additions à la fin des repas, comme cela se pratique en général » (Green). se faire.
4Exécuter (une opération manuelle) selon les règles prescrites. opérer. Pratiquer une intervention chirurgicale, une néphrectomie.
5(XVIe) Ménager (une ouverture, un abri, etc.). Pratiquer une fenêtre dans un mur. « Au-dessous étaient pratiquées les écuries » ( Gautier). Pratiquer une baie, un tunnel. ouvrir, percer. Frayer. « Napoléon y avait fait pratiquer trois cents lieues de routes » (Stendhal).
6(fin XVe) Vx Fréquenter (qqn). « pour connaître les hommes, il faut les pratiquer » (Stendhal). Mod. Pratiquer un auteur, un livre.
Rare Aller régulièrement dans (un lieu). « depuis quelque cinquante ans qu'il pratiquait la montagne » (Bosco).
⊗ CONTR. Abstenir (s'); ignorer.

pratiquer verbe transitif Mettre en pratique un principe : Pratiquer la charité. Observer les prescriptions, les rites d'une religion : Ils sont catholiques, mais ils ne pratiquent pas. Recourir à une méthode, un comportement, un type d'action, etc., l'appliquer dans les faits concrets, dans la réalité : Il pratique l'ironie avec aisance. Vendre quelque chose, un service à tel prix, avoir telles habitudes de prix : Pratiquer le discount. Se livrer concrètement à une activité (jeu, sport) : Pratiquer le tennis. Exercer un métier : Pratiquer la médecine. Parler réellement une langue. Faire une ouverture, un passage : Pratiquer une porte dans un mur. Réaliser une opération : Pratiquer l'ablation d'un kyste. Être un lecteur attentif d'un auteur, d'un texte. Littéraire. Fréquenter quelqu'un, un milieu : Je l'ai longtemps pratiqué.pratiquer (synonymes) verbe transitif Mettre en pratique un principe
Synonymes :
- expérimenter
Recourir à une méthode, un comportement, un type d'action, etc....
Synonymes :
- recourir à
- user de
Se livrer concrètement à une activité (jeu, sport)
Synonymes :
- s'adonner à
- se livrer à
Exercer un métier
Synonymes :
Faire une ouverture, un passage
Synonymes :
- établir
- ménager

pratiquer
v. tr.
rI./r
d1./d Mettre en pratique, mettre à exécution. Pratiquer une méthode rigoureuse.
d2./d S'adonner, se livrer habituellement à (une activité, une occupation); exercer (un métier).
d3./d Accomplir fidèlement les actes commandés par (une religion). Pratiquer un culte.
|| Absol. Il est encore croyant mais ne pratique plus.
d4./d Exécuter (une opération concrète, matérielle). Pratiquer une intervention chirurgicale.
|| Réaliser, exécuter (qqch). Avec une épingle, vous pratiquez un petit trou.
|| Ouvrir, frayer (un passage, un chemin). Pratiquer un sentier dans un taillis.
rII./r v. Pron. (Passif) être en usage, à la mode.

⇒PRATIQUER, verbe trans.
A. —Qqn pratique qqc.
1. Mettre en application (une prescription, une règle morale ou religieuse). Pratiquer une morale stricte. La jeunesse, dite des écoles, affichant et pratiquant une morale toute différente de celle des anciens grands seigneurs (MAUPASS., Contes et nouv., t.1, Autres temps, 1882, p.59).
En partic. Exercer habituellement (une activité prescrite par la loi morale ou religieuse). Pratiquer le bien, l'humilité, la solidarité; pratiquer sa foi, sa religion. C'est un homme qui ne pratique pas le pardon, un homme qu'on ne trompe pas (SAND, Indiana, 1832, p.68). Il fallait obéir à Dieu et pratiquer la charité: la victoire était à ce prix (A. FRANCE, J. d'Arc, t.1, 1908, p.306).
Empl. abs. Observer les pratiques extérieures de sa religion. Toutes les femmes qu'il [Numa] connaissait (...) étaient des catholiques ferventes. Aussi fut-il très surpris, après quelques mois de mariage, de voir que Rosalie ne pratiquait pas (A. DAUDET, N. Roumestan, 1881, p.44). Avec l'âge et la maladie, il devenait pieux et pratiquait (A. FRANCE, Anneau améth., 1899, p.51).
2. Mettre en action (une règle, une théorie, une méthode). Pratiquer un système; pratiquer la journée continue. N'avait-il pas toute une oeuvre à remplir, toute une philosophie aussi à pratiquer (VERLAINE, OEuvres posth., t.1, Hist. comme ça, 1896, p.352). Les auteurs qui pratiquent la méthode objective prétendent qu'il est vain de s'efforcer de reproduire l'infinie complexité de la vie (SARRAUTE, Ère soupçon, 1956, p.65).
En partic. Exercer régulièrement (une activité). Pratiquer un art, un métier, une profession; pratiquer un sport; pratiquer une langue étrangère. Parmi les innombrables négoces auxquels il [le cabaretier] se livrait à Hounfalou et dans les environs, il pratiquait le commerce des peaux (THARAUD, Ombre de la Croix, 1917, p.18):
1. En admettant que Rembrandt se fût obstiné dans un genre assez difficile à pratiquer hors de son milieu propre, vous le réprésentez-vous appartenant à l'école d'Anvers, (...) élève de Rubens, peignant pour les cathédrales, décorant des palais et pensionné par des archiducs?
FROMENTIN, Maîtres autrefois, 1876, p.158.
Empl. abs. Exercer la médecine. Boutan (...) avait cessé de pratiquer (...) n'allant désormais en visite que chez les très vieux clients, ses amis (ZOLA, Fécondité, 1899, p.691).
3. Recourir à (un moyen, un procédé) ou avoir, de manière habituelle (tel ou tel comportement, telle ou telle activité). Pratiquer un contrôle, une sélection; pratiquer le chantage, l'humour noir. [César Borgia] pratiquait [la dissimulation, la feinte, la perfidie, le guet-apens] sur tout le monde, même sur sa famille, même sur ses fidèles (TAINE, Philos. art, t.1, 1865, p.182). Eh quoi! ce pape (...) avait spéculé sur des terrains, sur des valeurs de Bourse! Il avait joué (...) pratiqué l'usure, fait suer à l'argent des intérêts (ZOLA, Rome, 1896, p.224):
2. Cette politique que pratique le Parti Socialiste depuis plusieurs années, c'est la politique de livraison de la France aux milliardaires américains, c'est la politique du truquage électoral qui a porté à l'Assemblée une majorité archiréactionnaire...
L'Humanité, 19 janv. 1952, p.2, col. 8.
En partic. Pratiquer tel prix. Appliquer couramment tel prix dans la vente d'un produit ou la prestation d'un service. Pratiquer des prix élevés, modérés. Des firmes placées dans des conditions très inégales de coût peuvent pratiquer le même prix pour des clientèles situées à des distances physiques très différentes (PERROUX, Écon. XXes., 1964, p.131).
Empl. pronom. à sens passif. Être exécuté, réalisé, avoir lieu. Ce jeune voyou que tu as vu sait comment les choses se pratiquent à la Roquette. Il vient me dire que l'assassin de la rue du Château-des-Rentiers ne sera pas exécuté cette nuit (A. FRANCE, Jocaste, 1879, p.96).
4. Exécuter (un acte médical ou concernant la santé). Pratiquer une intervention; pratiquer une amputation, une injection, un lavement. Je sais que les internes se plaignent de sortir de l'hôpital sans avoir pratiqué d'opérations (GONCOURT, Soeur Philom., 1861, p.216). Je continuais à pratiquer l'auscultation avec le plus grand soin (CADET DE GASSICOURT, Mal. enf., t.1, 1880, p.88).
5. Faire, aménager, exécuter (une ouverture, un passage, certaines constructions). La chambre du jeune vicomte, pratiquée au-dessus du salon (...) avait à peine la hauteur d'un entresol (STENDHAL, Armance, 1827, p.12). Une ouverture pratiquée à une certaine élévation [dans les cellules des recluses] leur donnait de l'air (LENOIR, Archit. monast., 1852, p.10):
3. BLANCHE: M. Edmond, votre fils, n'est pas venu avec vous? POITRINAS: Non, dans ce moment-ci, il est affligé d'une entorse (...). C'est un peu ma faute. J'avais pratiqué des fouilles au bout du parc, sans prévenir personne (...) et, le soir, il est tombé dedans.
LABICHE, Gramm., 1867, IV, p.138.
B. —Qqn pratique qqn ou qqc. Littér., vieilli
1. [L'obj. désigne une pers.] Fréquenter habituellement. Pratiquer les femmes, le monde; pratiquer un auteur. En le retrouvant [Lamennais], en l'entendant causer (...) j'ai senti combien nous devenons aisément injustes pour ceux mêmes que nous avons si bien connus, mais que nous avons cessé de pratiquer (SAINTE-BEUVE, Poisons, 1869, p.91). Mais, n'est-ce pas, je connais les hommes et surtout je connais Jean et je le pratique (COLETTE, Entrave, 1913, p.56). P. anal. Pratiquer un livre.
2. [L'obj. désigne un lieu] Fréquenter habituellement, bien connaître (pour y séjourner, y habiter). Pratiquer la montagne. Le plus fin de nous tous a été Louis de S... Jadis ayant pratiqué le Japon et s'y étant marié, il se contente aujourd'hui d'être l'ami de nos femmes (LOTI, Mme Chrys., 1887, p.89).
Prononc. et Orth.:[], (il) pratique []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1370 «mettre en pratique, en application» (ORESME, Ethiques, éd. A. D. Menut, t.2, p.321); b) 1480 (G. COQUILLART, Droits nouveaux, éd. M. J. Freeman, p.136: Dieu scet comme on practique l'art!); c) 1536 pratiquer pacience (R. DE COLLERYE, OEuvres, éd. Ch. d'Héricault, 48); 2. a) fin XIVes. «se procurer» (EUSTACHE DESCHAMPS, OEuvres, éd. Queux de St Hilaire, t.8, p.13: pour pratiquer un seul denier...); b) ca 1470 pratiquer argent «extorquer de l'argent» (G. CHASTELLAIN, OEuvres, éd. Kervyn de Lettenhove, t.4, p.341); c) 1545 pratiquer sa vie «obtenir de quoi vivre» (LE MAÇON, trad. Decameron, II, 8 ds HUG.); 3. ca 1470 pratiquer qqc. avec qqn «tramer quelque chose avec quelqu'un» (G. CHASTELLAIN, op. cit., t.3, p.175); 4. a) 1477 (Ordonnances des Rois de France, t.28, p.281: procureurs pratiquant en nos cours de parlement); b) 1530 (PALSGR., p.663: il a longtemps estudié la medicine et mayntenant il commence à practiquer); 5. 1480 pronom. «être en usage» (G. COQUILLART, op. cit., p.146); 6. ca 1500 «fréquenter habituellement (une personne)» (COMMYNES, Mém., éd. J. Calmette, t.3, p.259); 7. 1547 «ménager, aménager (un espace, une ouverture)» (J. MARTIN, Archit. Vitruve, f. III v°); 8. 1548 «exécuter selon les règles prescrites» (N. DU FAIL, Baliverneries, éd. J. Assézat, t.1, p.172); 9. a) 1791 pratiquer une religion (VOLNEY, Ruines, p.168); b) 1855 absol. (SAND, Hist. vie, t.3, p.363); c) 1867 un catholique pratiquant (TAINE, Notes Paris, p.54). De pratique1; dés. -er. Fréq. abs. littér.:2023. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 2835, b) 2619; XXes.: a) 3031, b) 2956. Bbg. QUEM. DDL t.27.

pratiquer [pʀatike] v. tr.
ÉTYM. Fin XIVe; « s'occuper de pratique, de droit », 1477; de 1. pratique.
———
I
1 Mettre en application, à exécution (une prescription, une règle morale, religieuse…). Exécuter, garder, observer. || Pratiquer les leçons de la morale (→ Dépravé, cit. 7), une règle (→ Étroit, cit. 21; pédagogie, cit. 1). || Pratiquer un précepte.Par ext. Exercer habituellement (une vertu, une activité prescrite par la loi morale ou religieuse). || Pratiquer le bien (→ Crime, cit. 8), la charité (→ Exercer, cit. 26), l'indulgence (cit. 3), l'humilité (cit. 10), la sagesse (→ Jeunesse, cit. 3). || Pratiquer assidûment (cit. 2) un devoir. Accomplir. || Prêcher une chose sans la pratiquer. || Pratiquer sa foi (→ Menace, cit. 4), un culte (→ Géhenne, cit. 3), une religion. || Pratiquer des sacrifices (→ Inutilité, cit. 1).
1 (…) il en coûte peu de prescrire l'impossible, quand on se dispense de le pratiquer.
Rousseau, les Confessions, VIII.
Absolt. Observer les pratiques religieuses. || Cesser de pratiquer sans cesser de croire.
2 (…) Pécuchet, d'un air indifférent, lui demanda (à l'abbé) comment s'y prendre pour obtenir la foi. — Pratiquez d'abord. Ils se mirent à pratiquer, l'un avec espoir, l'autre par défi, Bouvard étant convaincu qu'il ne serait jamais un dévôt. Un mois durant, il suivit régulièrement tous les offices; mais, à l'encontre de Pécuchet, ne voulut pas s'astreindre au maigre.
Flaubert, Bouvard et Pécuchet, IX.
3 Autrefois, Dieu lui gardait toutes ses miséricordes. Au moindre chagrin, au moindre obstacle barrant sa vie, il entrait dans une église, s'agenouillait, humiliait son néant devant la souveraine puissance et il en sortait fortifié par la prière, prêt aux abandons des biens de ce monde, avec l'unique désir de l'éternité de son salut. Mais, aujourd'hui, il ne pratiquait plus que par secousses, aux heures où la terreur de l'enfer le reprenait (…)
Zola, Nana, VII.
2 (1361). Mettre en action, appliquer (une théorie, des préceptes abstraits). || Adopter et pratiquer une méthode, une philosophie (→ Ôter, cit. 3), un système. || Pratiquer la semaine de 35 heures, la journée continue.Rare. || Pratiquer un projet (→ Praticable, cit. 1).
4 Les extrêmes opinions
Qu'hier encor nous pratiquâmes
Et qu'aujourd'hui nous renions.
Verlaine, Épigrammes, I, IV.
(1534). Cour. || Pratiquer un métier, une profession, un travail. Exercer, livrer (se)… || Connaître et pratiquer (une technique, un art…), s'y habituer, l'apprendre ou se perfectionner par la pratique (→ Intégrité, cit. 1).Pratiquer un sport, le football (cit. 2) la voile. Jouer.
Par ext. || Pratiquer un remède, une drogue (→ Aromate, cit. 3). Éprouver, expérimenter, utiliser. Fam. || Je ne pratique pas le haschisch, les cocktails. Consommer.
(1530). Spécialt, absolt. Exercer la médecine.
3 (Déb. XVIIe). Employer (un moyen, un procédé) ou avoir (une activité) d'une manière habituelle. || Pratiquer le chantage, le bluff… || Pratiquer un genre de vie. Mener. || Pratiquer le concubinage. || Pratiquer le farniente (→ Nonchalance, cit. 3).Vx. || Pratiquer l'amour (Corneille, le Menteur, I, 1). || Pratiquer une conduite (Pascal), une coutume (Bossuet).
5 Mais la débauche pourtant (si elle n'était un mensonge) serait une chose belle et il est bon, sinon de la pratiquer, du moins de la rêver.
Flaubert, Correspondance, 418, 21-22 août 1853.
6 Avec Malherbe, la littérature française pratique la recherche du bien-dire pour ne pas dire grand-chose (…)
Julien Benda, la France byzantine, p. 169.
(1872). || Pratiquer des prix élevés, bas.
4 Exécuter, faire (une opération manuelle) selon les règles prescrites (se dit surtout en médecine). Opérer. || Pratiquer une intervention, une opération chirurgicale (→ Amputer, cit. 1; anesthésique, cit. 1), une dissection (cit. 1), une injection (cit. 2), une désinfection (→ Hygiène, cit. 5).
5 (XVIe; 1588, Montaigne). Ménager (une ouverture, un passage, un abri…). || Pratiquer une entaille (→ Creuser, cit. 3), une ouverture ( Ouvrir), un tunnel (→ Obvier, cit. 2), des jalousies (→ Observer, cit. 18).Pratiquer un abri (→ Fontaine, cit. 3), une loge (→ Parterre, cit. 6).
7 Ces deux terrasses formaient comme une espèce de bastion où venaient se briser les regards des curieux. Au-dessous étaient pratiquées les écuries.
Th. Gautier, Fortunio, XVI.
Pratiquer un passage, une route, un chemin. Frayer.
8 Cette forêt (de Fontainebleau) a vingt-deux lieues de long et dix-huit de large. Napoléon y avait fait pratiquer trois cents lieues de routes sur lesquelles on pouvait galoper.
Stendhal, Mémoires d'un touriste, t. I, p. 25.
———
II
1 (XVe). Vx. Fréquenter (qqn). Hanter. → Étrangeté, cit. 1, Montaigne. || Pratiquer les femmes (→ Mésestimer, cit. 2, Corneille).
(1890). Mod. || Pratiquer un auteur, un livre (→ Extravagance, cit. 4).
9 Pour connaître l'homme, il suffit de s'étudier soi-même; pour connaître les hommes, il faut les pratiquer. « Je connais très peu les hommes. Mes études ont été sur l'homme. »
Stendhal, Journal, 21 août 1810.
10 J'ai pratiqué dans ma vie des personnes de diverses sortes (…)
France, le Crime de S. Bonnard, t. II, p. 431.
2 (Rare). Aller régulièrement dans (un lieu).
11 (…) Anselme, depuis quelque cinquante ans qu'il pratiquait la montagne, en connaissait jusqu'au moindre caillou.
H. Bosco, l'Âne Culotte, p. 24.
3 Vx. Organiser, tramer par des intrigues, des pratiques ( 1. Pratique). Cf. Corneille, Bossuet, in Littré. || « Pratiquer des cabales » (Académie, 1964).Pratiquer qqn, le gagner par l'intrigue. || Pratiquer des témoins, les suborner.
——————
se pratiquer v. pron.
ÉTYM. (1660).
Passif. Être pratiqué (→ Cajoler, cit. 4; éconduire, cit. 1). || Infamies qui se pratiquent sous le manteau (cit. 17). || Comme cela se pratique (→ Patron, cit. 10).
——————
pratiqué, ée p. p. adj.
Une morale peu pratiquée. || Une méthode très pratiquée. || Ce métier n'est plus pratiqué de nos jours. Usage (en), usité.(1872). || Les prix pratiqués sur le marché.Tunnel, passage, route pratiquée entre deux villes.
CONTR. Abstenir (s'), ignorer.
DÉR. Praticable, pratiquant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pratiquer — Pratiquer. v. a. Exercer, mettre en pratique. Pratiquer la vertu, les bonnes oeuvres. il n y a point d austeritez que ce bon Religieux ne pratique. pratiquer les Commandemens de Dieu. les habiles gens le pratiquent ainsi. c est une vieille… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • pratiquer — (pra ti ké) v. n. 1°   Mettre en pratique. •   Je me réservais de temps en temps quelques heures que j employais à la pratiquer [ma méthode] en des difficultés de mathématique, DESC. Méth. III, 6. •   Va pratiquer ailleurs tes noires actions,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PRATIQUER — v. a. Mettre en pratique. Il ne suffit pas de savoir les règles de cet art, les principes de cette science, il faut aussi les pratiquer. Pratiquer la vertu, les bonnes oeuvres. Pratiquer des austérités. Pratiquer les commandements de Dieu. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PRATIQUER — v. tr. Mettre en pratique. Il ne suffit pas de savoir les règles de cet art, les principes de cette science, il faut aussi les pratiquer. Pratiquer la vertu, les bonnes oeuvres. En parlant de Certaines professions, il signifie Exercer. Pratiquer… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • pratiquer — vi. , exercer, (un métier, un sport...) ; abs., assister régulièrement aux offices religieux : PRATIKÂ (Aix, Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Pratiquer la calligraphie chinoise — (Livre) Partie de la Stèle de Yan Qinli, de Yan Zhenqing. Pratiquer la calligraphie chinoise présente 450 caractères suivants ce style. Pratiquer la calligraphie chinoise <en suivant les traits de Yan Zhenqing> est un livre d initiation à… …   Wikipédia en Français

  • Pratiquer la calligraphie chinoise (livre) — Partie de la Stèle de Yan Qinli, de Yan Zhenqing. Pratiquer la calligraphie chinoise présente 450 caractères suivants ce style. Pratiquer la calligraphie chinoise <en suivant les traits de Yan Zhenqing> est un livre d initiation à la… …   Wikipédia en Français

  • Pratiquer la politique de l'autruche, faire l'autruche — ● Pratiquer la politique de l autruche, faire l autruche s imaginer qu un danger est supprimé quand on s abstient de le regarder …   Encyclopédie Universelle

  • Pratiquer la calligraphie chinoise (Livre) — Partie de la Stèle de Yan Qinli, de Yan Zhenqing. Pratiquer la calligraphie chinoise présente 450 caractères suivants ce style. Pratiquer la calligraphie chinoise <en suivant les traits de Yan Zhenqing> est un livre d initiation à la… …   Wikipédia en Français

  • se pratiquer — ● se pratiquer verbe pronominal être pratiqué verbe passif Être couramment employé, appliqué : Comme cela se pratique chez nous …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.